Rien ne semble troubler la joie de vivre des gens du Nord…

Et pour cause ils ont su conserver de par leur tradition une panoplie d’habitudes, d’éléments essentiels à l’épanouissement de tout un chacun. Leurs rituels remplis de sens sont transmis de père en fils, de mère en fille, ..

C’est tout un héritage qui est arrivé jusqu’à nos âges. Alors pourquoi se priver de toutes ces astuces et recettes !! Car à l’heure d’Ethernet, tout se partage, il ne tient qu’à nous de saisir l’opportunité de vivre mieux et plus longtemps.

Nous allons ensemble traiter d’une des traditions odinique.

Soin de l’esprit et rituel de santé

Ainsi, dans la longue liste des indispensables chez les Vikings , il y a un rituel qui est passer art de vivre qu’on nomme SAUNA.

Ce moment de soin créé une coupure salutaire dans nos emploi du temps trop chargé. Cela aide au maintient d’un équilibre intérieur, à condition de se laisser prendre au “jeu” et d’essayer de se vider la tête, car on se permet de ralentir et d’éviter pour certain le burn-out. Certains préfèrent y aller seul d’autres en famille, voir pour certains en couple.

Aux origines des bains de chaleur, les peuples keltes d’occident ne disposaient pas de marbre mais le bois était abondant. Pour lutter contre le froid de l’hiver nord-occidental, et permettre à leur corps de transpirer suffisamment en hiver afin de détoxifier l’organisme et de garder une excellente santé, la Tradition Odinique créa les huttes de sudation en des temps imémoriaux.

La culture chrétienne latine, et surtout l’Inquisition, fit disparaître cette tradition de la gaule, mais elle subsista en Europe du Nord.

Dès le XIIe siècle, les Saunas ont pris la forme de petits chalets, très répandus dans les pays nordiques. Depuis, le Sauna a assez peu évolué, si ce n’est le remplacement du foyer de pierre, puis du poêle à bois par le poêle électrique, bien plus pratique. Il était même courant, jusqu’à la fin du XIXe siècle d’y voir des naissances se dérouler, car le Sauna était considéré comme la pièce la plus propre de la maison.

Et si cette « cabane à chaleur » s’appelle « Sauna » c’est parce que ce mot signifie « la suée » en finnois. Le mot Sauna [saw-nuhn-yel-keze-nén] désigne donc ce moment de grâce si particulier que l’on éprouve après une séance de sauna réussie, entre détachement euphorique et extase transpirante. La pratique de ce bain de chaleur s’est enfin re répandue dans les autres pays d’Europe sous l’impulsion du marché du bien-être, un marché en pleine croissance. Comme quoi le développement économique ne fait pas que du mal !

Comment fonctionne un sauna ?

Le sauna est en général une cabine en bois, équipée de bancs, et dans laquelle se dégage de la chaleur sèche.

Cette chaleur est engendrée par un poêle sur lequel on dépose des pierres que l’on arrose avec de l’eau. Des ondes de chaleur peuvent ainsi circuler dans la cabine du sauna.

La température oscille en général entre 70 et 80 °C.

Un moment qui peut être aussi un espace de temps pour l’introspection. En fermant les yeux, en s’accordant un moment de calme, on s’accorde ce que si peu de nos contemporains s’accordent c’est à dire un moment de PAIX !

Le sauna est fait donc partie intégrante de la vie des peuples odiniques. Dans un sauna, les gens se lavent mais surtout se détendent. Il s’agit en fait d’un soin de l’esprit plutôt et d’un rituel de détoxification de l’organisme. Les traditions des bains de sauna se répètent sans cesse d’ailleurs dans les chansons finlandaises, la mythologie et la tradition des contes. Dans la culture populaire, on nait, on grandit, on vit et on reçoit les derniers rites dans un sauna.

 

Plus il fait froid, plus le Sauna est recommandé, nos voisins du Nord, pas si éloigné de nous, vont toute l’année au Sauna. Ils y vont au moins une fois dans la semaine, et en sortant du sauna, ils aiment aller nager dans les eaux fraîches afin de régénérer leur vitalité. Ce chaud froid relachement/contraction yin/yang est excellent pour les glandes endocrines. Et psychologiquement, c’est une vrai régénération, on va au sauna pour dénouer les tensions qu’on a cumulé. Comme pour se libérer !

En plus de “laver”, cette habitude de nettoyage est source de bien-être pour beaucoup de personnes. Une bulle d’oxygène, une soupape sans laquelle beaucoup ne pourraient pas tenir les conditions des rythmes difficiles qu’on entretient par nos vies modernes, où le respect de l’horloge biologique ne se fait plus.

 

Mais retournons à nos cerfs !

Beaucoup pensaient que les Vikings avaient une hygiène douteuse ! Que nenni! c’est tout le contraire !

Ils prenaient soin d’eux, ils se lavaient, se coiffaient, taillaient leur barbes..

Rappelons tout de même avant, de continuer cet article que l’excès d’hygiène lors de la petite enfance n’est pas bénéfique pour l’immunité. [En effet, les contacts entre agents extérieurs et système immunitaire (possible quand l’enfant touche de la terre ou un animal) permettent d’entraîner l’immunité à distinguer les agents pathogènes des agents inoffensifs (pollens, poils d’animaux..) et de développer ainsi une tolérance envers ces derniers. Ce qui permet d’éviter les allergies et maladies auto-immunes.]

Objectif du sauna

Premièrement, s’accorder du temps augmente l’estime de soi soyez en certain. Après une séance de sauna, on ne se sent que plus léger, le temps est comme suspendu. On a la peau aussi nettoyée en profondeur (de l’extérieur et de l’intérieur) grâce à la transpiration, on a ainsi donc favorisé l’élimination de nos toxines. La régénération de notre corps est enclenchée.

Si on y ajoute à cette séance, un gommage efficace ou un brossage à sec (pour les moins sensibles), on relance ainsi sa circulation sanguine et lymphatique, ce qui participe à nettoyer de l’intérieur comme de l’extérieur notre organisme.

Par la sueur, le corps peut perdre jusqu’à 1,5 L de transpiration. L’idéal en sortant est de prendre une douche froide au bout de 10-15 minutes car cela permet de tonifier ses tissus et de resserrer les pores de son épiderme. Cette pratique qui stimule le sang , relance la circulation du sang ce qui contribue au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire. Il est préférable d’intégrer ces habitudes dans son mode de vie comme prévention (encore plus si l’on a des prédispositions génétiques à ce type de maladies) afin de vivre en meilleur santé. Car aujourd’hui par la science, la médecine, on sait vivre longtemps mais pas forcément mieux. Pourquoi se priver de recettes millénaires qui ont fait leur preuve chez les personnes les plus heureuses du monde.

Il n’y a qu’à voir ce classement : https://photo.geo.fr/les-pays-les-plus-heureux-au-monde-22307#n-5-la-finlande-393086

Mais ne nous égarons pas dans les classements , revenons sur les bienfaits du sauna. Biologiquement, ce dopant naturel qu’est le froid, (qui a forgé les hommes du Nord, rendu les “Vikings” plus forts au combat, ainsi que les guerriers Celtes) active une stimulation des glandes surrénales. Cela entraîne le système endocrinien à mieux résister aux formes diverses de stress. Car ce qui ne tue pas rend plus fort. Tandis qu’une vie sédentaire, où l’on est avachi sur son canapé les 3/4 de son temps tue à petit feu à moyen ou long terme. Tout dépend du reste bien entendu.

Rappelons qu’il n’est pas recommandé de boire autre chose que de l’eau au sauna, les plus entrainés ne boivent rien pendant et entre les séances, afin de nettoyer leur lymphe au maximum.

D’autre part, le sauna booste les défenses immunitaires et permet en même de se relaxer car le corps libère de l’endorphine.

Février, mars c’était le moment de l’année pour purifier le corps !

A une époque finalement pas si lointaine, le Druide (Volvo ou Godi en langue ancienne) accueillait les membres du Clan dans une maison confectionnée spécialement pour l’occasion. La maison de sudation, à la chaleur intense et assez humide. Les membres du clan étaient appelés à tour de rôle par les druides qui entonnaient des chants runiques lors de la purification dans la maison de sudation. Dans cette maison de sudation une vapeur réalisée avec des pierres chaudes et des plantes aidait à la purification.

Les peuples du Nord avaient pour habitude une fois par semaine(le samedi)de s’adonner au lavage corporel et aux soins capillaires (par le brossage en usant de peigne) telles nous le prouvent les objets retrouvés sur des fouilles archéologiques.

Cette tradition qui perdure encore de nos jours existait en Gaule mais n’avait pas survécu à la culture christiano-latine avant de revenir à la mode du bien-être.

Les preuves sont multiples jusqu’à dans la littérature, dans la musique, c’est un art de vivre défendu aujourd’hui pour ses vertus.

On envie les gens du Nord pour leur joie de vivre et leur adaptation face aux aléas de la vie, ils ont simplement conservé certaines traditions que nos ancêtres pratiquaient également. Il nous suffit de piocher chez eux les astuces et les perles pour devenir aussi joyeux qu’eux …

En ce début d’année, on a besoin d’un esprit sain pour démarrer mais il nous faut aussi un corps sain. Alors cultivons notre bonheur comme les gens du Nord qui savent où le trouver, dans l’eau, dans le chaud, dans le froid, dans la forêt, …

 

ALORS pensez à démarrer l’année en allant faire un tour au Sauna !

 

 

 

Irina

 

Plus d’infos sur la hutte de sudation et la culture européenne ancestrale :https://esprit-viking.com/les-gens-du-nord-sont-plus-costauds/

 

 

 

Laisser un commentaire