Comme expliqué dans la vidéo suivante : https://youtu.be/E0FzCSPFnGQ  La tradition d’offrir du muguet ( muguet 1er Mai ) est une invitation à célébrer la fête païenne celte viking de Beltaine, mieux c’est une perche tendue pour retrouver la Tradition odinique perdue de nos ancêtres celtes. En effet, qu’est ce que cette Tradition du muguet ? Il s’agit de retourner au bois pour cueillir du muguet afin de l’offrir, or le bois est le lieu sacré des druides et des celtes, là où on se trouve au plus proche de la nature et donc du divin, des dieux et des déesses, retourner au bois c’est symboliquement retourner à la Tradition. Qui plus est c’est le roi Charles IX, petit fils de François 1er, de la branche odinique des Valois de Charles VII et Jeanne d’Arc (voir Filmhttps://youtu.be/9OkNFfAOxgA) , qui a fait instauré cette Tradition en 1561, à une époque ou la Tradition celte, et donc de Beltaine était attaquée violement par le christianisme Inquisiteur. Sentant la Tradition sur la sellette, le roi odinique instaura la Tradition du muguet le jour de la fête de Beltaine en pensant à l’avenir, tel un hermétique qui veut transmettre aux générations futures, pour que les gens se souviennent de cette fête qui allait disparaître. La symbolique du muguet nous invitant à retourner au bois, c’est à dire retrouver nos racines celtes odiniques, le bois étant son lieu le plus sacré. Les cathédrales gothiques figurent toutes un bois, la charpente de Notre-Dame de Paris qui a brûlé s’appellait “la forêt”, sa flèche en bois symbolisait l’arbre sacré de la Tradition. Quand au muguet lui même cette plante entre en floraison le jour de Beltaine, la fête de la floraison et de l’amour et de la jeunesse entre autres…. Vive le muguet de Mai, vive le muguet porte bonheur !

Beltaine : rituels et symboles à part le muguet

Date: Beltaine se célèbre le premier jour du mois de Mai, soit le dimanche 1er Mai 2022 cette année.

Déesses fêtées : Freya, déesse majeure qui symbolise l’amour, la beauté mais aussi la jeunesse et la témérité. Freya tout comme Odin, possède plusieurs noms, elle est également invoquée sous le nom de Vanadis, Vana ou Dana (St Anne est une christianisation de Freya) ou encore Amma.

Dieux fêtés :Balder/ Belen, Kernunos le dieu Cerf

Symbolique : L’amour, la floraison, le soleil brillant, le jeune arbre, l’arbre en tant que pole d’équilibre et de réunion, les liens entre hommes et femmes, la fin de l’adolescence, la jeunesse, le début de l’été.

Runes: Uruz (elle figure l’Auroch (gros taureau), la corne de vache, l’Ours, la santé, la force de la nature…) Algiz (figure les bois du cerf, l’élan et l’arbre sacré) Kenaz (la flamme, la lumière solaire du printemps)

Animaux: Le taureau, le cerf, l’élan, le daim…

Rituels :

L’arbre de Mai :

-Couper un arbre pour en faire l’arbre de Mai, on ne garde que le tronc (ce qui nous donne un mat) que l’on plante sur le lieu de la fête.

-Décorer l’arbre de Mai avec une couronne de fleurs en haut du mat et des rubans.

-Les femmes et les enfants dansent autour de l’arbre, c’est la danse des rubans ou chacun lie sa destiné autour de l’arbre avec les autres.

Autres rituels :

-Décorer sa maison avec des fleurs

-Les femmes et les filles se font des couronnes de fleurs qu’elles portent pour la fête.

-Activités sportives pour les hommes (bucheronnage, montée au mat etc…)

Oleg de Normandie (ci dessous c’est Lys l’auteur)

La reine de Mai et l’arbre de Mai

Célébrée le 1er Mai, Beltane, ou Beltaine, est une fête celte odinique majeure qui met à l’honneur la générosité de la nature, la jeunesse et le soleil. C’est aussi le début de l’été dans l’année celte traditionnelle (deux saisons de 6 mois été et hiver), en polarité avec la Samahain qui est la fin de l’été. (Midsomar, le nom nordique du solstice d’été signifie lui mi-été)

C’est une période où les températures sont douces, où les journées sont ensoleillées, et où l’on trouve le plus de fleurs et de couleurs dans la Nature.

Le principal symbole de cette fête réside dans l’Arbre de Mai. Les Anciens érigeaient auparavant un mat, ou un tronc d’arbre abattu pour l’occasion. Tout au sommet de ce mat ou de ce tronc était placé une couronne, d’où partent plusieurs longs rubans de couleurs. Les membres d’une famille, d’un clan ou d’un village se saisissent d’un ruban chacun, et se mettent à tourner autour du mat. Ils tissent alors de haut en bas des motifs sur le mat, qui symbolisent les liens sociaux qui les unissent. Les destins individuels se mêlent ensemble, sont interdépendants, et s’entrecroisent dans cette chorégraphie.

Des éléments de la fête de Beltane qui ont pu parvenir jusqu’à notre époque, on sait que la célébration de la Jeunesse et de l’Amour y sont omniprésents. Pour symboliser la Déesse Freya, Vénus, ou Maïa, sera élue parmi les célibataires une femme qui sera “la Reine de Mai” durant la fête. Les jeunes femmes préparaient l’évènement des mois à l’avance, et célébraient leur beauté, elles préparaient des couronnes de fleurs qu’elles portaient notamment.

Beltaine est à la fois lié à l’Arbre de Mai, mais aussi à la Reine de Mai : cette reine est symboliquement la déesse Freya aussi nommée Vanadis dans l’Edda, associée à l’astre Vénus, son jour de la semaine est le vendredi (les 3 premières consonnes :Vend<->Vanadis ; mais aussiFriday <->Freya) Elle figure la beauté, la féminité et la jeunesse.

 

Beltaine célèbre le Soleil et c’est pour cela qu’il est aussi consacré au dieu Solaire Belen, ou Balder. Ce dernier est la personnification de la jeunesse et la beauté, de la période de la fin de l’adolescence et du début de l’âge adulte.

Du côté de la mythologie Grecque, il semblerait que le mot “Mai” fasse référence au nom de la Déesse Maia. D’autres éléments nous permettent d’établir le lien entre Mai et Maia : dans la mythologie, Maïa est la fille d’Atlas, le Dieu qui soutient l’Axe du monde.

Maïa a également eu un enfant avec Zeus : Hermès (lié à Hermod), le dieu de la Connaissance, et qui est celui qui a la capacité de voyager dans tous les mondes. Hermès prend ici la place de l’arbre de Mai, à qui il est lié par étymologie : Herm -> Hyrmin le nom du dieu lié à l’arbre sacré dans la culture saxonne.

L’Arbre de Mai fait directement référence à l’Arbre le plus sacré de la culture odinique : Irminsul. Aussi appelé Ercé ou Erke chez les Gaulois, ou encore Yggdrasil dans l’Edda (la mythologie nordique). C’est l’Arbre auquel Odin s’est pendu 9 nuits pour trouver la sagesse.

 

L’arbre de beltaine et les Vikings

Cet Arbre revêt tellement de sens et de signification à lui seul… il est à la fois la graine de vie portée à son plus haut potentiel, symbole de Vie, l’alliance entre les énergies Telluriques et les énergies Cosmique, l’Axe du monde, la potence de la balance de la Justice, le lieu de la réunion démocratique, et bien d’autres.

La tradition de cet Arbre de Mai remonte aux temps de l’Atlantide et de l’Hyperborée, depuis l’aube de l’humanité.

L’arbre sacré évoque l’Axe du Monde, l’axe de rotation de Terre situé au Pôle Nord, l’arbre sacré le symbolise et relie le pôle à l’étoile polaire. L’arbre axe du monde figure l’équilibre géomagnétique terrestre. Les Anciens ont voulu nous transmettre ce souci de préserver l’équilibre de la vie et le respect de notre planète, dont nous sommes les gardiens.

Nos ancêtres bâtisseurs nous ont légué d’ailleurs un clin d’œil à cet Arbre, en l’évoquant dans les monumentales cathédrales Gothiques : ce sont les fameuse flèches construites en bois au milieu d’une charpente appelée “la forêt”.

La fête de Beltane dans tout ce qu’elle véhicule de divin et d’élévateur fut, comme toutes les autres coutumes Celtes Odiniques, vivement combattue et interdite par la religion chrétienne. Le roi Charlemagne – de son vrai nom Carolus Magnus – a interdit cette fête et tout ce qui peut l’évoquer, et a combattu les derniers païens libres en pays de Saxe.

En plus du génocide des Saxons, Carolus Magnus fit couper un grand Arbre sacré vénéré par les odiniques en 772. Il s’agissait d’un sanctuaire avec un fort, un lieu sacré de rassemblement et d’expression du peuple, près de l’actuel Eresburg. Le sanctuaire fut entièrement détruit et remplacé par une église. Charlemagne avait fait la même chose en Gaule, beaucoup de celtes avaient alors fuit la Gaule, généralement pour rejoindre la Saxe… Cet acte de Charlemagne déclencha une guerre religieuse qui dura plus de trente ans et qui continua à travers les invasions Vikings pendant tout le IXe siècle.

Grâce à la victoire des Vikings et à leur influence, les traditions celtes odiniques reviendront à l’honneur en occident, et en Gaule notamment : On sait qu’avec le Roi Louis IX “Saint-Louis” des traditions odiniques seront étaient  mises à l’honneur. Le roi Saint-Louis tenait, entre autre, à rendre la Justice sous un chêne, à l’image de certains de ses ancêtres Odiniques.

Cette tradition de l’Arbre de Mai sera de nouveau interdite en 1579, à l’occasion du Concile de Milan tenu par les Catholiques.

Les populations qui s’étaient converties à un Christianisme “de façade” ont toutefois perpétué les fêtes Païennes en cachette, en dépit de la « chasse aux sorcières » et au péril de leur vie.

Il en a résulté des versions de ces fêtes traditionnelles quelque peu modifiées. On observe aujourd’hui que certaines sources parlent de Beltaine comme étant un sabbat, ou encore une Nuit des sorcières. Mais l’on comprend l’idée péjorative qui se cache derrière ces expressions qui rappellent la sinistre chasse aux sorcières.

Les tentatives de discréditer les lumineuses fêtes païennes furent nombreuses, comme le fait d’empêcher d’ériger des Arbres de Mai, de danser, d’allumer des grands feux, etc…

Une fête païenne en plein essor, le sabbat wicca

Les célébrations modernes de Beltaine sont un syncrétisme de toutes les célébrations différentes à travers toute l’Europe, mais aussi sur le continent Américain… Il faut saluer le mouvement Wicca qui est assez influent en Grande Bretagne et qui apporte sa pierre à l’édifice pour la re popularisation des fêtes païennes par le biais de ce qu’ils nomment les sabbats. Cependant comme entrevu ci-dessus, nous pensons que ces mouvements devraient s’extraire de l’influence judéo-chrétienne dans laquelle ils sont nés et donc empêtrés. Les Wiccan valent mieux que ce titre de “sorcières” qu’on leur a donné. Ce nom de sorcière est un faux-ami qui valide la propagande chrétienne de l’Inquisition, un lavage de cerveau qui a permit d’exterminer l’Odinisme et la Tradition celte. La diabolisation par la propagande est un phénomène que nos amis Wiccan doivent intégrer dans leur raisonnement afin de ne pas faire le jeu de ceux qui ont envoyé au bucher nos plus nobles femmes : Les druidesses. Le terme sorcière, est un terme dégradant qui permet d’enclancher un processus de haine et d’extermination très facilement, il suffira d’exciter les très nombreux extrémistes monothéistes et le mauvais tour sera jouer une nouvelle fois. L’histoire est là pour nous ouvrir les yeux, les druides et les druidesses ne sont pas des sorciers ou des sorcières, les celtes odiniques doivent comprendre cela et apprendre à se faire respecter. Pour comparer prenons l’exemple de la communauté noire, qui a elle aussi souffert le martyr, et bien aujourd’hui on appel plus les noirs des “nègres” et les raisons de pareil choix sont évidentes au regard de tout le monde, et bien de la même manière on ne devrait aujourd’hui plus appeler les celtes odiniques des sorciers ou des sorcières. Et cette observation mériterait d’être également discuté au sujet du terme “païen”, un nom péjoratif également donné par les Inquisiteurs chrétiens, ces exterminateurs toujours pas condamnés… D’une manière générale, des êtres libres et émancipés ne prennent pas le nom que leur ennemi mortel leur a donné…

Arbre de Mai

La fête de Beltaine est aujourd’hui toujours très fêtée en Scandinavie, en Ecosse, en Angleterre où on l’appelle « May Day » et où l’on nomme l’arbre de Mai le « May Pole ». Elle l’est également de plus en plus en France et aux Etats Unis où les colons américains tentent de renouer avec la Tradition et leurs racines européennes.

Mais d’autres fêtes ressemblent à Beltane, où la symbolique repose sur une question de mat et de pendu : par exemple avec les “Voladores” en Amérique du Sud, c’est une tradition de la tribu Totonaque du Mexique  où des voltigeurs se pendent par les pieds à un mat qui les fait tourner…On y voit la référence au Dieu Odin qui resta pendu par les pieds à l’arbre sacré pour comprendre les runes…

Du côté masculin, on peut développer ses qualités d’homme lors de compétitions sportives, de jeux d’adresse et de force, etc. Les hommes se chargeaient de couper l’arbre choisi pour être l’Arbre de Mai, ou bien érigeaient un mat à cet effet.

Pendant Beltaine, le feu est très important, il représente le soleil, il est dit qu’une personne représentant un pouvoir spirituel – par exemple un druide – devait allumer des feux au pouvoir purificateur. Il s’agissait alors de faire passer le bétail entre deux brasiers afin de purifier celui-ci et de le protéger des maladies.

Le zodiaque astrologique et retrouver le sens de la vraie vie

Beltaine est une fête célébrée un jour, mais nous parle plus généralement d’une période de l’année où les sens sont exaltés à un point culminant. Il s’opère dans la nature un tournant vers l’Été, avec l’installation des températures plus chaudes, et une explosion de vie végétale et animale. C’est le début de la période zodiacale du Taureau, qui est un signe évoquant les plaisirs de la vie, les plaisirs terrestres, et tous les sens physiques. C’est une période où le beau est célébré, où l’amour et la séduction prennent plus de place dans les vies humaines.

C’est une période traditionnellement propice aux mariages, où les unions sont bénies. Il est dit que les nouveaux couples devaient sauter par-dessus un feu en se tenant la main pour être sous les meilleurs hospices.

Si Ostara est une fête qui célèbre la naissance (des enfants et des projets), Beltaine nous invite à la croissance et au développement fertile de nos projets, à nous poser la question sur ce que nous voulons voir grandir dans nos vies. La fertilité, l’abondance et la profusion sont à l’honneur durant Beltaine sur tous les plans.

 

En terme de période zodiacale, on peut aussi ajouter que Beltaine est la fête “opposée” et la plus éloignée de Samhain, qui célèbre la lumière qui décroit, le monde des Ancêtres et des mondes plus souterrains. Beltane se situe dans une énergie solaire et fleurie, invitant la magie féérique dans nos vies. Le point commun entre ces deux fêtes résidant dans le fait que les frontières entre le monde humain et les mondes subtils sont plus ténues à ces périodes de l’année.

Cette fête ainsi que son Arbre sont là pour nous rappeler le rôle essentiel que joue l’arbre de la Tradition primordiale : Il symbolise l’équilibre, la justesse et la justice, la plus haute valeur qui soit. Il figure aussi la nature qui croit et l’axe du monde de notre planète et la nécessité de recherche d’équilibre et d’harmonie aussi bien entre les hommes que pour préserver la planète.

L’Arbre de Mai fait référence au plus sacré des symboles celtes odiniques hérités jusqu’à présent : Yggdrasil, Irminsul, qui incarne les Lois Universelles, l’équilibre en toute chose.

Chaque fête Celte est une invitation à être attentif à ce qui se passe en nous, autour de nous, à ressentir les changements, et à être plus conscients et incarnés dans notre expérience humaine, à notre niveau.

Dans un monde actuel où les dérèglements climatiques sont de plus en plus accentués, la question de notre rôle de gardien de la Tradition se pose à nous. Chaque destin individuel est concerné par le sort de la planète, car tous les destins sont liés et reliés les uns aux autres, ce qui est fort bien figuré par la danse du mélange des rubans autour de l’arbre de Mai. La responsabilité et la sagesse individuels servent le collectif, et le “Grand Tout “. Fort de cet héritage culturel retrouvé, nous pouvons nous enraciner à notre Terre Mère, et nous élever vers le Ciel.

Lys B. avec le soutien d’Oleg de Normandie

 

Laisser un commentaire