notre dame d'odin, oleg de normandie, pagans tv, esprit viking

Les juifs et la Traite, Jeanne d’Arc : Rectification des erreurs de Notre-Dame d’Odin

Notre-Dame d’Odin fut mon second essai historique, il fut publié en avril 2020 et je dois dire c’est toujours mon livre référence en histoire médiévale. Mais l’histoire est un travail d’investigation comparable au journalisme, l’historien authentique est un enquêteur, un chercheur, et lorsqu’il produit une publication celle-ci n’est pas forcément définitive, surtout lorsqu’il s’agit d’un historien actif. Mes recherches en matière d’histoire sont toujours en cours, plus le temps passe et plus j’amasse des informations nouvelles qui sont parfois pertinentes, dans ce cas celles-ci sont susceptibles de remettre en cause des positions que j’ai pu précédemment publiées. C’est ce dont il s’agit dans cet article où je rectifie le contenu de mon livre “Notre-Dame d’Odin” avec une version 2.0 légèrement remaniée qui sortira lors de la prochaine impression en 2024.

Il sera d’abord question de la responsabilité présumée des juifs dans traite des païens européens, un sujet évoqué dans le documentaire Esclaves Vikings contre Dinars, puis de ma position sur les rapports entre la royauté française des Valois, le duc de Berry, Jeanne d’Arc et les guildes païennes odiniques, même si cette dernière révision de position a déjà été publiée au cours du Film documentaire “Jeanne d’Arc la Valkyrie”.

 

La Traite des païens et les juifs

L’entière responsabilité et la culpabilité dans la traite des païens européens de l’église romaine et des noblesses qui lui furent alliées, à savoir la dynastie du roi Hoffa de Mercie en Grande-Bretagne et la dynastie Carolingienne en Gaule, ne devaient surtout pas transparaître dans l’histoire. Les carolingiens sont la dynastie iconique de la chrétienté et de la Rome catholique : « Charlemagne empereur chrétien » comme il est répété partout encore aujourd’hui, ne doit surtout pas apparaître comme ce qu’il était en réalité : De son vrai nom, Carolus Magnus, empereur esclavagiste acharné et collaborateur avec les musulmans. Après avoir caché toute la vérité par l’Inquisition du XVIIe siècle, en 1905 lors de l’apparition de la laïcité et de la réforme de l’enseignement, la ploutocratie moderne d’idéologie romaine va installer des historiens corrompus au pouvoir dans les universités afin de maintenir le mensonge historique établie par le Vatican quelques siècles plus tôt.

C’est afin de laver les mains de cette ploutocratie d’ascendance christo-romaine, que les intellectuels ploutocrates ont vraisemblablement inventé de toutes pièces “le complot juif”. 

Ainsi j’ai pu me trompé en accordant du crédit aux historiens qui dévoilaient cette traite des païens mais qui ne manquait pas de présenter les juifs comme principaux responsables, alors qu’ils n’étaient qu’un maillon remplaçable dans un engrenage bien huilé entre deux empires dominateurs, puissants et alliés au nom d’un dieu unique : L’empire islamique et l’empire chrétien.

L’ascendance juive babylonienne de la dynastie carolingienne, dont je m’étais fait l’écho dans les premières version de Notre-Dame d’Odin, je n’y crois plus. L’exclusivité de la castration réservée aux médecins juifs, comme si les chrétiens et les musulmans étaient trop humanistes pour cela et que les juifs étaient des monstres, je crois que c’est un mensonge d’historien ploutocrate d’ascendance idéologique romaine.

Un complot mis en scène par les ploutocrates

 Les historiens qui font autorité mentent, et ils utilisent une stratégie antisémite très perverse. En effet l’histoire de l’esclavage en Europe est cachée par un masque dans l’histoire officielle, et quand on a le courage d’aller outre ce premier masque, on découvre dans l’ombre des textes qui avouent ces terribles faits, mais qui mettent toute la responsabilité sur les juifs.

L’effet pervers de ces textes de l’ombre c’est que, comme ils sont cachés au premier abord, et qu’ils révèlent ce qu’on pré-sent depuis longtemps, on a tendance à croire en ces textes comme en une révélation, c’est là qu’ils infiltrent leur poison en désignant les juifs comme coupables.

La seule vérité qui dérange vraiment le pouvoir, la ploutocratie actuelle, c’est l’esclavage des païens car c’est cet acte honteux qui a permis à leurs grands ancêtres mythiques de mettre en place cette civilisation financière sur laquelle ils règnent.

Le fait que les responsables de la traite auraient été juifs, ou que les carolingiens auraient été juifs ne les dérangent pas, au contraire, c’est une odieuse diversion pour laver les mains de la structure christo-romaine qui est LA structure responsable de tout ça.

Et comme la ploutocratie n’est en réalité pas juive, mais islamo-chrétienne et romaine à 90% (source : La domination des milliardaires chrétiens) , cela permet de laver les mains des actuels oligarques, que de voir dans les juifs, les éternels boucs émissaire.

Les juifs et les médias

Vincent Bolloré, milliardaire catholique et patron de Cyril Hanouna, présentateur juif

Aujourd’hui les choses sont claires dans notre esprit, l’antisémitisme est le fruit d’une manipulation mise en place par les ploutocrates qui consiste d’abord à créer de la désinformation contre les juifs : ici au premiers rôles on retrouve les historiens corrompus. La manipulation consiste ensuite à mettre en avant une majorité de personnalités juives dans les médias pour faire croire que les juifs contrôlent les médias, pourtant ces personnalités juives sont mises en place par des ploutocrates qui sont souvent chrétiens : citons l’exemple du présentateur télé Cyril Hanouna qui fut mis en place par Vincent Bolloré le milliardaire catholique.

Ces trois facteurs conjugués créent la théorie du complot juif, un complot qui paraît bien réel, car il est mis en scène dans le réel. Ce complot juif ainsi créé est un véritable bouclier de protection pour les ploutocrates et pour le mensonge qu’ils ont imposé comme histoire officielle :

1)° Il permet de dé responsabiliser les vrais coupables, les ploutocrates, comme c’est le cas dans la traite des païens.

2°) Il permet d’associer toutes les vérités qui dérangent et la véritable histoire à de l’antisémitisme, comme c’est le cas quand on découvre les textes des historiens qui accusent en cœur les juifs comme étant responsables de la traite.

3°) Il permet d’amalgamer toute théorie du complot à de l’antisémitisme, parce que toute vérité cachée est associée au méchant juif, parce que chaque vérité cachée est finalement diffusée à petite échelle après avoir été corrompue, c’est-à-dire après avoir été ré écrite par des intellectuels ploutocrates qui associent la responsabilité de chaque fait caché à des juifs.

 

Les ploutocrates sont donc à la fois ceux qui ont créé de toute pièce l’antisémitisme, et ceux qui le condamnent pour une raison très simple : Ils condamnent ainsi la vérité, car ils ont déjà préalablement corrompu la vérité avant sa diffusion en l’associant aux méchants juifs, qui dirigeraient le monde dans l’ombre.

Le vrai complot

Il y a bien un complot contre le peuple, mais celui n’est pas le fruit des juifs, il est le fruit des ploutocrates d’ascendance idéologique romaine qui vénèrent l’argent et le pouvoir démesuré qu’il donne à leurs familles depuis des générations.

Ceci dit, cela ne veut pas dire non plus que tous les juifs sont des anges, il y a des mauvaises personnes dans toutes les communautés et de bonnes personnes dans toutes les communautés. Ne prenez pas non plus ces propos comme un nivellement de valeur de toutes les croyances, nous pensons que certaines croyances sont meilleures que d’autres parce qu’elles n’incitent pas à la haine xénophobe et à la haine des mécréants. Or il suffit de lire les textes religieux pour s’apercevoir que les 3 religions monothéistes incitent toutes sans exception à la haine des mécréants et plus particulièrement des païens. En revanche, on ne retrouve absolument pas cet haine de l’autre dans les textes de l’Edda nordique ni dans le cycle arthurien celtique, ni dans la mythologie égyptienne.

Jeanne d'Arc et les Valois

Comme nous l’avons déjà rectifié dans le documentaire Jeanne d’Arc la Valkyrie ,  lors de la dernière partie de la guerre de cent ans, le duc de Berry et la dynastie royales des Valois sont revenus à l’Odinisme et au christianisme odinique, c’était au XVe siècle cent ans environ après que Philippe le Bel l’ai quitté pour le christianisme romain. 

L’odinisme des Valois est présent partout dans les symboles et dans les châteaux de la Loire qu’ils ont construit, c’est cette dernière information qui changea radicalement ma vision quant à la dynastie Valois par rapport à notre première publication sur le sujet. C’était dans la première version de Notre-Dame d’Odin, nous pensions que les Valois s’étaient servi des odiniques de Jeanne d’Arc pour remporter leur guerre contre les anglais puis qu’ils les avaient trahis en conservant leur affiliation à la maison romaine, c’était une erreur. 

On pourra toujours reprocher à Charles VII de ne pas avoir secouru Jeanne d’Arc lorsqu’elle fut faite prisonnière par les Anglais qu’elle venait de vaincre à Orléans. Mais on ne pourra que saluer la pragmatique sanction de Bourges contre l’église romaine qu’il mis en place quelques années plus tard, mettant un terme à l’Inquisition romaine et rendant l’église de France (de Gaule en réalité) indépendante de Rome, la rendant au christianisme odinique et à l’odinisme dans les régions très païennes du Nord-Ouest de la la Gaule entre autres. 

On ne peut également que saluer la vaillance des Valois ayant combattu jusqu’à la mort les ploutocrates romains et leur colonisation de la Gaule entamée au cours de la seconde moitié du XVIe siècle et malheureusement réussie au terme des guerres de Religion et de l’assassinant d’Henri III, le dernier des Valois, véritable héros par son sacrifice, digne d’un véritable roi kelte qui s’est battu jusqu’à la mort pour son peuple.

Guerre de cent ans : Le renversement d'alliances

Certes la brave Jeanne aurait mérité d’être sauvée, mais le devoir d’un roi est avant tout l’intérêt générale de son peuple et il souhaitait stabiliser sa position. Ensuite les anglais se sont vraisemblablement empressés de brûler la vierge, emporté par leur haine et trop empressés de renforcer leur alliance récemment conclu avec Rome au traité de Troyes, puisqu’ils avaient perdu le soutien des guildes odiniques. 

Rappelons que c’est ce fameux traité de Troyes qui fit tout basculer : Les anglais étaient jusqu’ici alliés aux odiniques, mais avec ce traité ils se rapprochaient de Rome, croyant s’assurer ainsi la victoire totale contre les francs et fonder un empire fait de la France et de la Grande-Bretagne ! Cette folie des grandeurs et le ralliement aux romains sera perçu comme un danger et une trahison par les druides odiniques, qui se rallieront désormais alors aux Francs, l’intérêt odinique résidant dans le fait de perpétuer l’existence de deux blocs équilibrés, et non de voir l’émergence d’un seul bloc monolithique impériale et dominateur, ce qui est totalement contraire aux idéaux odiniques, mais totalement en phase avec la vision romaine du monde.

Le sacrifice de Jeanne d’Arc n’aura pas été vain, il aura rendu la France à une certaine liberté et à une indépendance bien gauloise, incarnée par la dynastie Valois, sublimes rois bâtisseurs et guerriers intrépides ayant combattu le géant romain jusqu’à la mort. 

Oleg de Normandie

Laisser un commentaire